Samedi
04
Février 2023
Abdullah bin Zayed assiste à la cérémonie en l’honneur des lauréats du 4e Prix Zayed pour la Fraternité Humaine
ABU DHABI

Sous le patronage du Président, Son Excellence le Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Son Excellence le Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a assisté à une cérémonie en l’honneur des lauréats du 4e Prix Zayed pour la Fraternité Humaine –2023.

Le Prix Zayed pour la Fraternité Humaine a été décerné à la Communauté de Sant’Egidio et à la bâtisseuse de paix kenyane Shamsa Abubakar Fadhil, tous deux co-lauréats de l’édition 2023.

Ce prix, qui en est à sa quatrième édition, récompense des lauréats du monde entier pour leurs contributions à la construction d'un monde plus pacifique et plus bienveillant basé sur les valeurs de la fraternité humaine.

La cérémonie de remise des prix coïncide avec la Journée internationale de la fraternité humaine, qui est unanimement reconnue par l’ONU en reconnaissance du Document sur la Fraternité Humaine pour la paix dans le monde et la coexistence commune, également appelé Déclaration d’Abu Dhabi, qui a été signée par le pape François de l’Église catholique et le Cheikh Ahmed el-Tayeb, grand imam d’Al-Azhar.

Cette année, afin de promouvoir encore davantage la fraternité et la coexistence pacifique, le Prix Zayed pour la Fraternité Humaine a pour thème l’espoir aussi bien en tant que valeur que comme message. Le Dr. Mohamed Ahmed El-Tayeb, grand imam d’Azhar, et le pape François, chef de l’Église catholique, ont prononcé deux discours virtuels pendant la cérémonie et ont salué les lauréats de l’édition 2023.

Le pape François a déclaré : « En partageant ce sentiment de fraternité les uns envers les autres, nous sommes appelés à promouvoir une culture de paix qui encourage le dialogue, la compréhension mutuelle, la solidarité, le développement durable et l'inclusion. »

« Je remercie toutes celles et tous ceux qui rejoindront notre chemin de fraternité, et je les encourage à s'engager pour la cause de la paix et à répondre aux problèmes et aux besoins concrets des faibles, des pauvres, des sans défense, de ceux qui ont besoin de notre aide. »

Selon le grand Imam Dr. Ahmed Al-Tayeb, le Prix Zayed pour la Fraternité Humaine représente une lueur d’espoir et une source d’inspiration pour tous les défenseurs du bien et de la paix partout dans le monde. « Il ne fait aucun doute que le chemin de la fraternité humaine est semé d'embûches et de défis », déclare-t-il. Il ajoute : « À cet égard, je voudrais remercier tous ceux qui ont contribué aux travaux de ce prix qui est devenu une plate-forme mondiale pour présenter des modèles lumineux qui rejoignent la marche de la fraternité humaine, et soutenir leurs efforts pour continuer à soulager la souffrance des plus faibles, des opprimés et des pauvres pour une vie plus paisible, juste et fraternelle ».

Les lauréats

Consacrée au service social, la Communauté de Sant'Egidio est une association humanitaire qui a été fondée en 1968 sous la direction d'Andrea Riccardi .Par la suite, lors de l'expansion du groupe en 1973, elle a été hébergée dans l'ancien monastère carmélite et église de Sant'Egidio à Rome, en Italie.

Le plus grand accomplissement diplomatique de la Communauté a été la médiation de l'accord de paix pour le Mozambique le 4 octobre 1992, qui a mis fin à une guerre civile de seize ans. Sant'Egidio a été décrit comme « l'un des groupes de résolution de conflits les plus influents au monde » au vu des éloges qu'il a reçus d'un large éventail de dirigeants.

L'une de ses initiatives les plus importantes, « Couloirs humanitaires », vise à protéger les réfugiés et à les aider à s’intégrer dans leurs nouvelles sociétés. Ces corridors assurent un passage sûr des migrants en organisant des voyages en avion, tout en travaillant en partenariat avec des compagnies aériennes européennes. Cela leur évite de prendre de petites embarcations dangereuses pour traverser la mer Méditerranée, initiative qui a également contribué à lutter contre le trafic d'êtres humains. À ce jour, des milliers de réfugiés ont bénéficié de cette initiative.

Depuis sa fondation, l'association a joué un rôle actif dans de nombreuses négociations de paix réussies en tant que facilitateur ou observateur, notamment au Mozambique (1989-1992, traité de paix), au Guatemala (1996, médiation guerre civile), au Kosovo (1996-1998, négociation avec la Serbie), au Congo (1999, dialogue national) et au Burundi (1997-2000, traité de paix).

La Communauté de Sant'Egidio adopte la diplomatie religieuse et le dialogue interculturel pour œuvrer à la paix, ce qui lui a valu une reconnaissance mondiale pour le renforcement des valeurs de la fraternité humaine.

L’autre lauréate, Shamsa Abubakar Fadhil, est une médiatrice pour la paix et mobilisatrice communautaire kenyane, appelée « Mama shamsa ». Elle est récompensée pour son soutien à la jeunesse dans son pays d'origine et pour avoir sauvé les jeunes de vies faites de violences, crime et extrémisme en leur offrant des conseils, des soins et une éducation.

En 2014, elle a créé un organisme communautaire, le « Focus on Women and Youth in Coast Province for Political Development », dont le succès lui a valu d’être élue la première femme à présider le Nyali Sub-county District Peace and Security Committee (Comité de paix et de sécurité du district du sous-comté de Nyali). Motivée par l’importance des activités criminelles à Mombasa impliquant plus de 200 bandes de jeunes, elle a lancé une vaste campagne pour réformer la jeunesse touchée. Cela a évolué en un engagement multisectoriel impliquant les membres et les dirigeants des sphères issues de la religion, du service civil et du gouvernement. Créée en 2019, cette campagne a contribué à la transformation de plus de 1000 jeunes qui se sont retirés de la vie criminelle et ont obtenu une amnistie ainsi que des conseils et une éducation.

Mme Fadhil a joué de nombreux rôles, notamment en dirigeant la Commission nationale de cohésion et d'intégration et en obtenant le titre de « défenseuse locale de la paix et de la cohésion dans la région côtière ». Elle est également la présidente du Mombasa Women of Faith Network (Réseau des femmes de foi de Mombasa), dans lequel elle représente le Conseil suprême des Musulmans au Kenya. Sous sa direction, le réseau favorise les relations interreligieuses tout en luttant contre les défis au niveau communautaire, tels que les mariages précoces, tout un éventail de cas de violence fondés sur le genre et l'extrémisme violent.

Son enthousiasme à apporter cohésion, intégration et acceptation de la diversité des femmes-indépendamment de leur tribu, leur religion, leur statut ou leur appartenance politique, a conduit à sa nomination en tant que représentante du conseil d'administration du African Women of Faith Network (Réseau des femmes de foi africaines).

Ont assisté à la cérémonie de remise des prix, qui s’est tenue ce soir dans l’enceinte du Mémorial du fondateur : Saqr Ghobash, porte-parole du Conseil national fédéral ; le Cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan, Ministre de la tolérance et de la coexistence ; Mohammed Abdullah Al Junaibi, Président de l’Autorité fédérale du protocole et de la narration stratégique ; le Cheikh Shakhboot bin Nahyan bin Mubarak Al Nahyan, Ministre d’État et plusieurs hauts fonctionnaires, ambassadeurs, membres du jury et dignitaires étrangers.

Le Prix Zayed pour la Fraternité Humaine est un prix international annuel indépendant qui récompense les personnes et les entités de tous horizons et de toutes les régions du monde, qui mènent par l’exemple, travaillant avec acharnement et dévouement pour surmonter les divisions et créer une réelle connexion humaine, souvent au prix d’un grand sacrifice personnel.